Le Dynamic Soaring


     



Le principe du Dynamique Soaring, ou "DS".

   Le terme de "Dynamic Soaring" est d'origine anglosaxonne, et le terme français le plus approprié pour décrire ce type de vent serait "vol de gradient".
   En effet le DS revient à exploiter le gradient de vent qui existe près du sol : la vitesse du vent est plus faible au sol q'uen altitude, du fait des frottements de l'air avec le sol.

   En observant le vol des Albatros, on a eu l'idée de chercher ce qui se cachait derrière leur type de vol, et on a démontré que ces oiseaux arrivaient à "capturer" l'énergie du gradient de vent.

   Les modélistes ont développé un type de DS assez différent, grace au gradient de vent plutot violent dans le sillage des reliefs. C'est la dessus que je me suis penché.
   NOTA : j'espère que ca ne choquera pas les gens que je donne mon avis la dessus, en effet je n'ai pas beaucoup eu l'occasion de pratiquer le DS dans de bonnes conditions. J'ai vu faire, j'ai essayé dans des conditions bofs, mais je n'ai jamais ressenti la griserie des hautes vitesses qui fait tout flutter... Je ne fais "que" retranscrire ce qu'on m'a dit.

Pour schématiser, voici ce que l'on peut dire : le planeur évolue entre deux zone, une zone ventés, plus ou moins laminaire, et une zone dans le sillage de la pente, sans vent, voire carrément avec des rouleaux derrière. Et à chaque fois que le planeur passe la frontière entre les deux zones, c'est là qu'il se passe des choses.

   A chaque fois que l'on passe cette frontière, on remet en quelques sorte de l'énergie dans le planeur, on lui donne une nouvelle impulsion qui va lui permettre d'accélerer. En pilotant on ressent comme une grosse claque...
   Partons du haut de la trajectoire, qui est une espèce de boucle inclinée.    Bon, et comment interpreter cette "claque", cet apport d'énergie ?

   Et bien, revenez dans quelques temps, j'essaye de formuler ca de facon claire et rigoureuse ! A suivre donc !


Un peu de calcul.

   Avec quelques équations ont peu tenter de representer le vol typique en dynamique soaring tel que le pratique les modélismes.
   Mais cela reste une modélisation, avec de nombreuses simplifications. Néanmoins on peut ainsi se faire une idée de la trajectoire à adopter, selon le type de temps, ou encore le type de planeur.

Les hypothèses principales sont :

  1. Le pilote agit en conséquence pour avoir une trajectoire circulaire plane.
  2. La vitesse du vent est nulle en dessous d'une "ligne de séparation", et non nulle au dessus, parallèle à cette frontière (d'épaisseur nulle).
  3. La vitesse par rapport au sol est continue (au sens mathematique), choix fait d'apres les impressions visuelles.
  4. On ne considère que l'effet de vitesse air "vent debout", pas d'effet d'ascendance.

Vous pouvez télécharger la feuille excel en question, qui comme d'habitude est paramétrable à loisir. Ne pas oublier de bien lire les instructions, pour ne pas faire dire des choses impossible aux calculs.

Le détail du calcul aboutissant à la feuille excel :
Pour vous permettre de comprendre les hypothèses faites, et pour voir si je me suis trompé quelque part...
(A venir)


Liens "Dynamique Soaring".

Voici également quelques adresses intéressantes sur le DS :


Pour tout renseignements plus approfondis:

Mail !

Contactez moi !