Simulation de l'épreuve de vitesse.

     not yet displayed

   Le vol de vitesse est assez reproductible, dans la mesure où il existe une " trajectoire idéale ".
   La plupart des calculs fait habituellement suppose l’équilibre du planeur, ce qui n’est pas forcément acquis : un vol réel est une succession de lignes plus ou moins droites, en accélération, et de virages, qui diminuent la vitesse du planeur.

   Les calculs de Helmut Quabeck, dans "Design, Leistung und Dynamic von Segelflugmodellen", ont été repris, et intégrés dans la fameuse feuille excel, permettant de changer les différents paramètres.

En voici la structure.


1. Les équations en jeux.

On a : où le Cz est lié au Czmax du profil et le roulis q est calculé d’après la projection verticale des forces :  

2. Architecture de la simulation.

   Piloter un modèle réduit en épreuve de vitesse revient à piloter sa trajectoire le plus judicieusement possible entre les deux bases. On fixe donc ici la trajectoire, et on étudie l’évolution des différents paramètres de vol le long de celle ci, en fonction de la définition du modèle réduit de planeur.
    Ainsi :

A partir de la, on peut simuler une épreuve de vitesse, et évaluer le temps mis par plusieurs planeurs pour réaliser l’épreuve, sur un trajectoire donnée. Les entrées sont :   Une autre façon d’exploiter cette feuille de calcul est de regarder, pour un planeur donné, la sensibilité aux conditions extérieures. On peut ainsi paramétrer : (Pour étudier le meilleur pilotage) (Pour la sensibilité aux paramètres extérieurs) Voici un exemple d’utilisation de cette feuille de calcul :


Mail !

Pour me contacter ...